Les Annexes d'Histoire et Secrets - Actualité
Vous êtes ici :   Accueil » Actualité
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
Histoire et Détente
Partenaires

Historia.png

Contact
Ecrire à AnaisGeeraert AnaisGeeraert
Version texte  Version texte
Visites

 2042926 visiteurs

 34 visiteurs en ligne

Actualité


Sexe, amour et volupté à Rome - par AnaisGeeraert le 02/11/2017 @ 10:18

Ce mois-ci, le magazine Historia lève le voile sur les codes de la  sexualité dans la Rome Antique. Pour les passionnés d'Histoire, la Ville éternelle se met à nu ! 

Sexe_a_Rome.jpg

A Rome, à l'exemple de la vie politique, la vie intime des romains obéit à de nombreuses règles où se mêlent la loi, la religion et la morale. Si certains vestiges, ainsi que les célèbres "bains romains", laissent à penser que les citoyens sont libertins et mènent une vie dissolue, il n'en est rien. A Rome, si des codes encadrent la vie familiale, il en va de même pour la vie amoureuse, lesquelles se rejoignent rarement. En effet, l'épouse n'a pas les mêmes "fonctions" que la courtisane : dans les unions, l'amour n'a pas sa place et la femme n'est là que pour enfanter. Tenant entre ses mains l'honneur familial, il est inconcevable que l'épouse se livre aux plaisir de la chair. Les prostituées - pour les romains les plus pauvres - et les courtisanes - pour les plus riches - interviennent alors pour satisfaire les désirs sexuels de l'homme. Là encore, les classes sociales ne se mélangent pas : si la plupart des prostituées vivent dans la misère, certaines courtisanes sont grandement convoitées et ne s'abandonnent pas au premier venu. A Rome, des codes régissent également l'art de la séduction, que les poètes et les philosophes reprennent dans leurs écrits. 

Objet de convoitise lorsqu'elle est jeune et belle, la courtisane doit avoir recours à toutes sortes d'artifices pour rester désirable car sa situation est précaire. Historia vous livre les conseils de beauté de l'époque que certains homme, à l'exemple de Jules César, appliquaient  également ! 

Si l'amour est codifié, la rupture l'est aussi ! A Rome, si un homme peut divorcer de son épouse grâce à la loi, il peut aussi mettre fin à une liaison amoureuse qui s'est émoussée avec le temps. Découvrez le manuel du "tue-l'amour" dont se servaient les citoyens romains !

Grâce à cette enquête sans tabou sur la sexualité à la romaine, l'interprétation des mosaïques et des sculptures d'époque - dont les personnages sont souvent dévêtus - n'aura plus aucun secret pour vous ! 


Document généré en 0.08 seconde