Histoire et Secrets - découvrir l'histoire de France et du monde - Napoléon Ier eut-il un enfant avec Hortense de Beauharnais ?
Histoire de France
 ↑  
Histoire du monde
 ↑  
Partenaires

Historia.png

banniere2.jpg

histoiregenealogo.jpg

Recherche
 
Fermer
Newsletter
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
216 Abonnés
Contactez l'auteur
Visites

 2751406 visiteurs

 88 visiteurs en ligne

Dès qu'il est élu Premier Consul, Napoléon veut organiser sa succession, en mettant en place un système dynastique. Son épouse, Joséphine, a eu deux enfants de son premier époux, Alexandre de Beauharnais : Eugène et Hortense. Pourtant, Napoléon ne parvient pas à avoir un enfant de son union d'avec son "oiseau des îles". Serait-il stérile ? En 1796, on évoque une grossesse de Joséphine mais l'enfant ne naîtra jamais. Etait-elle vraiment enceinte ? Deux hypothèses ont été avancées pour expliquer l'infécondité de Joséphine après son second mariage : une ménopause précoce ou une fausse-couche survenue en 1796 et suivie d'une infection ayant entraîné une stérilité.

Joséphine sait que sa situation est délicate. Elle a alors l'idée d'arranger le mariage de sa fille Hortense avec l'un des jeunes frères de Napoléon, Louis Bonaparte. Ainsi, si un fils naît de cette union, le sang des Bonaparte et de Joséphine coulera dans ses veines, faisant de lui l'héritier parfait pour Napoléon. Mariée le 2 janvier 1802, Hortense tombe très vite enceinte et met au monde un garçon le 10 octobre de la même année. L'enfant est baptisé Napoléon-Charles. Lorsque Napoléon instaure l'Empire, le 18 mai 1804, son neveu devient son héritier présomptif. Beaucoup pensent qu'en 1806, Napoléon n'offre pas la couronne d'Hollande à son frère sans arrière-pensée : l'empereur souhaite adopter Napoléon-Charles, après avoir déjà essuyé plusieurs refus. Cette nouvelle tentative est vaine  : Louis Bonaparte ne cède pas.

napoleon1.jpg hortense.jpg
Napoléon en costume de sacre, par François Gérard (1805) et Hortense de Beauharnais, par Anne-Louis Girodet (début XIXe siècle)

Napoléon Ier se montre toujours très présent pour son neveu, le voit dés que possible et joue avec lui. On remarque même une ressemblance physique et morale entre Napoléon et l’enfant. Héritier de l'empereur, le petit Napoléon-Charles figure même sur le tableau du sacre de Napoléon. Il est d'ailleurs le seul enfant représenté sur l'œuvre de Jacques-Louis David. Napoléon Ier a-t-il voulu suggérer que son héritier est déjà tout trouvé ?

Hélas, le 5 mai 1807, Napoléon-Charles meurt du croup. Hortense est abattue et l'empereur se montre beaucoup plus affligé que le père de l'enfant. Dés lors, Napoléon cherche à se séparer de Joséphine pour se remarier avec une femme en mesure de lui donner des enfants. Mais pourquoi donc ? Hortense n'a-t-elle pas mis au monde un second garçon, Napoléon-Louis, en 1804 ? N'accouche-t-elle pas également en avril 1808 d'un troisième fils, Louis-Napoléon (futur Napoléon III) ?

details_sacre_napoleon.jpg
Détail du tableau "Le sacre de Napoléon", par Jacques-Louis David (1804) avec le petit Napoléon-Charles

Si le premier-né d'Hortense est mort, pourquoi Napoléon ne désigne-t-il pas le second pour lui succéder ? Une hypothèse peut expliquer le comportement de l'empereur : il serait le père biologique de Napoléon-Charles, à l’inverse des deux autres fils d’Hortense, issus de  Louis Bonaparte. Cela est-il possible ? Napoléon a toujours considéré les enfants de son épouse comme les siens et les a adoptés après avoir convolé avec Joséphine. Proche de sa belle-fille, il avait pour elle les plus douces attentions. Pourtant, dès 1801, des rumeurs circulent, avançant que le Premier Consul couche avec sa fille adoptive : "Toute la cour et tout Paris connaissaient les chagrins que ce commerce causait à Joséphine, et toutes les circonstances du mariage de Louis étaient aussi bien racontées en ville que dans les antichambres des Tuileries".  Lucien Bonaparte lui-même met en garde son frère cadet à l'annonce de son prochain mariage : "Hortense est la maîtresse de Napoléon". Ce à quoi, Louis Bonaparte aurait répondu : "Je sais, on me l'a déjà dit, mais cette affaire est terminée depuis six mois". Véridique ou non, en tout cas, la rumeur est lancée et se renforce lorsque l'empereur fait de Napoléon-Charles son héritier. D'après les Mémoires laissées par la reine Hortense, Napoléon lui-même ne serait pas étranger à ces rumeurs, qu'il laisse courir car elles le servent : d'après l'empereur, seul un fils de son propre sang comme héritier peut préserver la famille et épargner à la France une querelle dynastique. Joséphine ne pouvant lui donner ce fils, c'est tant mieux si l'on pense de Napoléon-Charles est le sien…quand bien même l'honneur d'Hortense est entaché. Le petit Napoléon-Charles était-il bien l’enfant de Napoléon Ier ? Les historiens ne peuvent affirmer la chose ni la démentir.

S'il se murmure qu'Hortense a été infidèle, c'est qu'un doute plane également au sujet de sa propre naissance. En effet, lorsque Joséphine accouche le 10 avril 1783 d'une petite fille, Alexandre de Beauharnais écrit : " Que penser de ce dernier enfant survenu après huit mois et quelques jours de mon retour d’Italie ? Je suis forcé de le prendre, mais j’en jure par le ciel qui m’éclaire, il est d’un autre, c’est du sang étranger qui coule dans ses veines". Est-ce sa maîtresse, Madame de Longprè, qui sème le doute dans son esprit en avançant que son épouse l'a trompé ? Hortense est-elle vraiment née  avant le terme des 9 mois où a-t-elle pour père un amant de Joséphine ? Alexandre de Beauharnais reconnaît cette enfant comme étant la sienne et ne fit pas distinction entre elle et son fils, Eugène.

hortense_napoleon_charles.jpg
Hortense et le prince impérial Napoléon-Charles, par François Gérard (1806)

Afin de comprendre pourquoi à la mort de Napoléon-Charles l'empereur ne fait pas du second fils de Louis et d'Hortense son héritier, il faut sans doute remonter au 15 décembre 1806 : ce jour-là, Napoléon devient père d'un petit Léon, né de sa jeune maîtresse, Eléonore Denuelle de la Plaigne. Dès lors, l'empereur a la certitude qu'il n'est pas stérile et que l'absence d'un héritier vient de Joséphine. Il commence à penser sérieusement au divorce, afin de pouvoir convoler à nouveau et avoir une descendance. Le décès de Napoléon-Charles, survenu quelques mois plus tard, conforte l'empereur dans sa décision de se séparer de Joséphine.

Si on ne peut affirmer que le petit Napoléon-Charles n'était pas le fils biologique de Louis Bonaparte, des analyses ADN menées en 2013 par le professeur Lucotte, ont montré que le troisième fils d'Hortense et de Louis, futur Napoléon III, n'est pas le neveu en ligne paternelle de Napoléon Ier ! Deux possibilités pour expliquer cela :  soit Louis Bonaparte n'est pas le fils de Charles Bonaparte et est donc un demi-frère de Napoléon Ier, soit Hortense a trompé son époux (n'oublions pas qu'elle eu une liaison avec le comte de Flahaut dont est né le duc Charles de Morny en 1811)…Seul une comparaison de l'ADN de Napoléon III avec celui de Louis Bonaparte pourrait faire taire les nouvelles rumeurs concernant l'infidélité d'Hortense. L'analyse n'est, pour l'instant, pas autorisée.



Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Vous êtes ici :   Accueil » Napoléon Ier eut-il un enfant avec Hortense de Beauharnais ?