Histoire et Secrets - découvrir l'histoire de France et du monde - 12.Les enfants cachés du Roi-Soleil
Histoire de France
Histoire du monde
Recherche
 
Fermer
Newsletter
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
227 Abonnés
Contactez l'auteur
Visites

 2308195 visiteurs

 73 visiteurs en ligne

Louis XIV a eu de nombreux enfants illégitimes ayant eu un grand nombre de favorites. Pourtant, si on connaît ces derniers en raison de leur légitimation, certains sont restés dans l’ombre et d’autres encore semblent sortir de nul part. Loin de moi l’idée de prétendre que tous les enfants qui vont suivre ont bel et bien existé mais je pars du principe que si nous retrouvons leur trace dans certains documents, c’est qu’ils ne sont pas tombés du ciel !

louisXIV.gif


Commençons donc par la première de ses dames, la douce Louise de la Vallière. Il est certain que la première favorite officielle du Roi Soleil lui donna au minimum quatre enfants. Les deux premiers, Charles (1663-1665) et Philippe (1665-1666) ne seront pas légitimés par le roi à l’inverse de Marie-Anne (1666-1739) et Louis (1667-1683). Dans toutes les biographies consacrées à Louis XIV et/ou à la duchesse de la Vallière, les auteurs écrivent ne serait-ce que quelques lignes sur ces quatre bâtards royaux. Viennent ensuite ceux qu’on retrouve sur un site internet ou dans divers documents. Pour suivre la chronologie, parlons d’abord d’un fils qui serait né avant Charles. Ce petit garçon qui, si il existé, est donc le premier enfant de Louise de la Vallière, serait né en 1662. Cette hypothèse est fortement possible car Charles voit le jour à la fin de l’année 1663. J’ai trouvé l’information sur ce site. Après avoir lu l’ouvrage de Michel de Decker « Louis XIV, le bon plaisir du roi », un détail m’a intrigué : alors que la reine Marie-Thérèse accouche d’un dauphin en novembre 1661, l’auteur écrit qu’un an plus tard, c’est Louise qui mettra au monde un enfant. Pourtant, par la suite, Michel de Decker ne fait plus référence à cet enfant et nous passons directement à la naissance de Charles. Maladresse de l’auteur ou maigre supposition de sa part ?
Dans diverses sources internet, j’ai pu trouver l’existence de Louis né en 1665 et mort en 1666. Remarquons que ses années de naissance et décès correspondent à celles de Philippe. Ici également, la naissance de ce fils a pu avoir lieu, Philippe étant né le 7 janvier 1665 et Marie-Anne le 2 octobre 1666. Encore une fois, il y a la place pour un enfant de plus ! Mais alors, pourquoi donc ne pas en parler dans les biographies si on évoque Charles et Philippe ? Peut être a-t-on lu sous deux différent (Louis et Philippe) l’existence d’un seul et même enfant ? Car Charles et Philippe ont été baptisés sous une fausse identité. D’une confusion, on en aurait « créé » un second ? Les maigres sources qui évoquent ce petit Louis place sa naissance le 27 décembre 1665.

Louise_de_la_valliere.jpg


Encore un enfant de plus pour Louis et Mademoiselle de la Vallière : une fille non prénommée née et morte en 1666. Là, les choses se compliquent ! Si on peut glisser la naissance d’un enfant entre Philippe et Marie-Anne, on ne peut en mettre deux (Louis et cette fillette). Pourtant, Jean-Charles Volkmann dans « Bien connaître les généalogies des rois de France » et Pascal Arnoux dans « Favorites et dames de cœur » parlent tous deux de six enfants pour Louise et le roi : les quatre connus de tous plus le petit Louis (1665-1666) et une fille (1666-1666). François Bluche dans « le dictionnaire du Grand Siècle » indique lui aussi la naissance de Louis et de la fillette (sans toutefois donner de date pour la petite fille). Quant à Ernest Lavisse, dans sa biographie sur Louis XIV, il note que la duchesse de la Vallière avait « perdu très tôt trois enfants : deux fils (probablement Charles et Philippe) et une fille » A moins que Philippe ait eu un jumeau ou Marie-Anne une jumelle, ces deux enfants n’ont pas naître tous les deux (voir aussi ce site)

Il est certain que Louise fut une dernière fois enceinte en 1670 et qu’elle fit une fausse-couche. Si maintenant, nous dressons un tableau de la situation, nous avons sept enfants possibles pour Louis XIV et la duchesse de la Vallière :

-     un fils (1662-mort jeune)
-     Charles (1663-1665)
-     Philippe (1665-1666)
-     Louis (1665-1666)
-     Une fille (1666-1666)
-     Marie-Anne (1666-1739)
-     Louis (1667-1683)

 

marquise_de_montespan.jpg


Favorite suivante, la splendide Françoise-Athénaïs de Rochehouart Mortemart, marquise de Montespan. Dans toutes les biographies de Louis XIV et d’Athénaïs, vous trouverez le détail des sept enfants connus de tous (voir aussi mon article sur la marquise). Mais, ouvrez le premier dictionnaire qui vous tombe sous la main à la marquise de Montespan et vous trouverez une phrase du genre « elle donna huit enfants au roi ». Huit ? Pourtant nous n’en comptons bien que sept. Certains donnent en effet, un enfant de plus à Athénaïs et au roi : un fils né en 1669. Mais Louise-Françoise née en mars 1669 et Louis-Auguste également en mars 1670. Une grossesse de plus entre ces deux naissances n’est pas possible. Pourtant, Jean-Charles-Volkmann place ce fils dans sa généalogie, portant le nombre d’enfants du roi et de la marquise à huit. Paule Lejeune dans « les favorites des rois de France » écrit que la marquise de Maintenon dû « s’occuper des huit enfant de Mme de Montespan ». L’historien François Bluche parle également de huit enfants dans sa biographie « Louis XIV » et dans « le dictionnaire du Grand Siècle ». Se basant sur la théorie de François Bluche, Pascal Arnoux pense à de possible faux-jumeau nés en 1669 : Louise-Françoise qui mourut en 1672 et un fils mort l’année de sa naissance. Il faut dire que les premières grossesses de Mme de Montespan ont été très discrètes et les accouchements secrets. La naissance de jumeaux dont l’un disparaît vite n’est donc pas à exclure. D’ailleurs, pourquoi donc les encyclopédies et dictionnaires porteraient le nombre de bâtards à huit sans raison ?

Marie_Angelique_duchesse.bmp



Venons en maintenant à la jeune Marie-Angélique de Fontanges : il est certain qu’elle ait mise au monde un fils à la fin du mois de décembre 1679. Certains parlent d’enfant mort-né, d’autre disent que ce petit garçon vécu quelques jours, jusqu’à la mi-janvier.
D’après Mme de Caylus, nièce de Mme de Maintenon, Marie-Angélique était de nouveau enceinte en 1680 : elle écrit dans ses mémoires «Cette fille s'est tuée pour avoir voulu partir de Fontainebleau le même jour que le roi, quoiqu'elle fût en travail et prête à accoucher. Elle fut depuis toujours languissante». La duchesse de Fontanges aurait donc fait une fausse-couche en mai 1680. Cette information n’est visible que dans les mémoires de Mme de Caylus et dans la biographie d’Henri Pigaillem « la duchesse de Fontanges ». Quoiqu’il en soit, ce possible enfant n’a pas vu le jour. En revanche, Pascal Arnoux dans « Favorites et dames de cœur » évoque ce fils né avant terme en 1679 puis la naissance d’une fille mort-née en mars 1681. François Bluche, toujours dans « le dictionnaire du Grand Siècle » ne donne cette fois qu’un enfant à Marie-Angélique mais parle d’une fille née et morte en 1681.

Ayant à de nombreuses reprises citées l’ouvrage de référence de François Bluche, voici donc la liste tirée du « dictionnaire du Grand Siècle », fidèlement reproduite :

A) Charles de Bourbon né en 1663, mort prématurément, fils de Louis XIV et de Louise-Françoise de la Vallière

B) Philippe de Bourbon né en 1665, mort jeune, fils des mêmes

C) Louis de Bourbon (27 décembre 1665- 15 juillet 1666) fils des mêmes

D) une fille morte jeune, fille des mêmes

E) Marie-Anne de Bourbon, Mademoiselle de Blois (1666-1739) filles des mêmes

F) Louis de Bourbon, comte de Vermandois (1667-1683) fils des mêmes

G) un fils né en 1669, mort jeune, fils de Louis XIV et de Françoise-Athénaïs de Rochecouart de Mortemart, marquise de Montespan

H) une fille (1669-1672) fille des mêmes

I) Louis-Auguste de Bourbon, duc du Maine (1670-1736) fils des mêmes

J) Louis-César de Bourbon, comte de Vexin (1672-1783) fils des mêmes

K) Louise-Françoise de Bourbon, Mademoiselle de Nantes (1673-1743) fille des mêmes

L) Louise-Marie-Anne de Bourbon, Mademoiselle de Tours (1674-1681) fille des même

M) Louise de MaisonBlanche (1676-1718) fille de Louis XIV et de Claude des Oeillets

N) Françoise-Marie de Bourbon, Mademoiselle de Blois (1677-1749) fille de Louis XIV et de Françoise-Athénaïs de Rochechouart de Mortemart, marquise de Montespan

O) Louis-Alexandre de Bourbon, comte de Toulouse (1678-1737) fils des mêmes

P) une fille, morte en 1681, année de sa naissance, fille de Louis XIV et de Marie-Angélique de Fontanges

A l’exemple de son grand-père, Henri IV surnommé « le Verte Galant », Louis XIV a reconnu certains de ses enfants illégitimes que l’histoire a pu retenir. Mais nous connaissons fort bien l’ardeur du Roi-Soleil pour ne pas douter qu’il y en a eu d’autres. Reste à faire la part entre rumeurs et vérité. Un jour, peut-être, nous y verrons plus clair ! 



Réactions à cet article

Réaction n°1 

par jft79 le 13/04/2016 @ 17:54

bonsoir

Oui le grand roi soleil a eu de nombreuses maitresses et d'enfants, ca l'histoire ne peut le nier,mais en reference de son regne il a ete a mon avis car j'adore cette periode un grand batisseur de formidables ouvrages et chateaux et c'est la que fait reflechir nos générations, serions nous capables de refaire a l'identique toutes ses merveilles que nous pouvons encore admirer au 21 siecle.



Vous êtes ici :   Accueil » 12.Les enfants cachés du Roi-Soleil