Histoire et Secrets - découvrir l'histoire de France et du monde - 09.Françoise-Marie, Mademoiselle de Blois
Histoire de France
 ↑  
Histoire du monde
Partenaires
Recherche
 
Fermer
Newsletter
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
199 Abonnés
Contactez l'auteur
Visites

 1429960 visiteurs

 26 visiteurs en ligne

Dernière fille de la marquise de Montespan et du roi Louis XIV, Françoise-Marie naît le 4 mai 1677, au château de Maintenon. Elle est élevée par Mme de Monchevreuil avec son frère Louis-Alexandre, né en 1678. Françoise-Marie n'est légitimée qu'en novembre 1681, avec son cadet. Mme de Montespan  a craint un temps que ses derniers enfants ne soient pas reconnus par leur père en raison de sa disgrâce. La fillette est titrée Mademoiselle de Blois, qu'a déjà porté une autre fille bâtarde du roi, et vit au château de Versailles avec ses frères et sœurs. Dotée d'un caractère orgueilleux et fier, Françoise-Marie veut ce qu'il y a de mieux. Elle se montre  ravie lorsque le roi la fiance à son neveu, Philippe II de Bourbon-Orléans, duc de Chartres (futur Régent) fils unique de Monsieur (frère de Louis XIV) et de la princesse Palatine. Ce n'est cependant pas un mariage d'amour : combien de fois met-on en garde la jeune fille, au sujet des nombreuses liaisons de son futur époux. Ne cherchant qu'à s'élever, lMlle de Blois de Chartres répond :  " Peu m'importe qu'il m'aime pourvu qu'il m'épouse ! ".  L'union, célébrée  le 18 février 1692 à Versailles, donne à Françoise-Marie  un rang supérieur à sa sœur aînée, devenue duchesse de Bourbon.

mlle_de_blois_mignard.jpg
Mademoiselle de Blois, par Pierre Mignard, en 1685

Françoise-Marie aime le jeu et les fêtes. Son méchant caractère la brouille souvent avec sa mère, la marquise de Montespan, et sa belle-mère la duchesse d'Orléans, qui n'accepte pas que son fils ait épousé une bâtarde. Jalouse de sa demi-soeur la princesse de Conti, qui a la préfèrence du roi, Françoise-Marie s'allie avec sa sœur Louise-Françoise pour critiquer sans cesse la fille aînée de Louis XIV. Bien que sachant son époux d'un naturel débauché, la jeune femme ne supporte qu'un temps d'être trompée et se plaint sans cesse à son père des infidélités du duc de Chartres. Cela entraîne une violente dispute entre Louis XIV et Philippe d'Orléans, beau-père de la duchesse, qui meurt peu de temps après, d'une crise d'apoplexie. Le 9 juin 1701, Françoise-Marie devient duchesse d'Orléans. Malgré un mari qu'elle n'aime guère, la duchesse mettra au monde huit enfants, dont un seul garçon :


- une fille (1693-1694) Mlle de Valois
- Marie-Louise-Elisabeth (1695-1719) Mlle de Chartres, épouse Charles de Bourbon, duc de Berry (sans postérité)
- Marie-Louise-Adélaïde (1698-1743) Mlle d’Orléans, Abbesse de Chelles
- Charlotte-Aglaé (1700-1761) Mlle de Valois, épouse François d'Este, duc de Modène (dont postérité)
- Louis (1703-1752) duc de Chartres puis d’Orléans, épouse Augusta de Bade (dont postérité)
- Louise-Elisabeth (1709-1742) Mlle de Montpensier, épouse Louis Ier de Bourbon-Espagne (sans postérité)
- Philippine-Elisabeth (1714-1734) Mlle de Beaujolais (sans alliance)
- Louise-Diane (1716-1736) Mlle de Chartres, épouse Louis-François de Bourbon-Conti (dont postérité)
 

francoise_marie_mlle_de_blois.jpg
Françoise-Marie de Bourbon, par Nicolas de Largillière, en 1692

En 1710, Françoise-Marie se brouille presque définitivement avec sa sœur, la duchesse de Bourbon, lorsque cette dernière s'oppose au mariage de sa fille, Mademoiselle d’Orléans, avec le duc de Berry, petit-fils légitime de Louis XIV. Effet, les deux soeurs souhaitent unir leur fille aînée à ce beau parti.  C'est finalement Françoise-Marie qui voit sa fille devenir duchesse de Berry, le 6 juillet de cette année. Malheureusement, les relations entre la duchesse et ses filles sont désastreuses, toutes étant aussi capricieuses que leur mère l'avait été plus jeune. C'est surtout son aînée, nouvellement duchesse de Berry, qui fait le plus de tort à Françoise-Marie : elle reproche à sa mère de n'être qu'une bâtarde et clame avoir honte d'en être la fille. Le duc d'Orléans, qui adore sa fille aînée, se montre plus en plus dur avec son épouse, uniquement pour être agréable à sa fille. La mort de Louis XIV, en 1715, ne protège plus ses enfants légitimés de la colère des princes du sang. Ainsi, plus personne ne peut soutenir la duchesse d'Orléans et remettre son époux, désormais Régent de France, dans le droit chemin. C'est une période trouble que celle de la transition entre les règnes de Louis XIV et de Louis XV. Le duc d'Orléans est attaqué de partout, y compris des membres de la cour. La duchesse douairière de Bourbon, soeur de Françoise-Marie, encourage ainsi la rumeur selon laquelle le duc d'Orléans entretient une relation incestueuse avec sa fille aînée. Les bruits coururent jusqu'à la mort de la duchesse de Berry, en 1719. Françoise-Marie se retrouve veuve le 2 décembre 1723 puis se réconcilie avec sa sœur aînée. Elle est, comme ses frères et sa soeur, fort bien avec Louis XV.  A la mort de son époux, la duchesse d'Orléans se retire à Saint-Cloud où elle décède le 1er février 1749. 



Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Vous êtes ici :   Accueil » 09.Françoise-Marie, Mademoiselle de Blois