Histoire et Secrets - découvrir l'histoire de France et du monde - 07.Louis-François duc d'Anjou, fils de Louis XIV
Histoire de France
 ↑  
Histoire du monde
Partenaires

Historia.png

banniere2.jpg

Recherche
 
Fermer
Newsletter
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
187 Abonnés
Contactez l'auteur
Visites

 486177 visiteurs

 102 visiteurs en ligne

Alors qu'elle vient de perdre sa fille, la Petite Madame, la reine Marie-Thérèse est enceinte et espère beaucoup de cette nouvelle maternité, comme en témoigne le marquis de Saint-Maurice  : "Jamais on n'a vu tant de joie à une femme qu'elle en a de sa grossesse. Elle dit à tout le monde qu'elle mourra satisfaite si elle peut encore donner un prince à la France". Comme elle l'espèrait, la reine accouche le 14 juin 1672  d'un troisième fils  qui hérite du titre de duc d’Anjou, vacant depuis la mort du jeune Philippe de France, décèdé l'année précédente. La naissance d'un nouveau duc d'Anjou est une consolation pour le couple souverain qui a déjà perdu quatre enfants en bas âge. Hélas, de la consanguinité entre le roi et la reine, naissent des enfants à la santé fragile et le petit duc d'Anjou montre rapidement des signes de faiblesses. Il est baptisé en hâte le 1er novembre et reçoit le prénom de Louis-François. Il décède le 4 novembre 1672 à l'âge de quatre mois. Etant mort fort jeune, le petit Louis-François n'apparaît sur aucun portrait.  Des six enfants que Marie-Thérèse d’Autriche aura donné au roi, seul le Dauphin parviendra à l’âge adulte. Si la reine attribue la mort de ses enfants à un signe de Dieu voulant préserver leur âme, Louis XIV ne peut s'empêcher d'y voir un châtiment divin. Il est plus probable que ce soit la consanguinité (Louis XIV et Marie-Thérèse d'Autriche étant cousins germains) qui soit à l'origine de la constitution fragile des enfants du couple, ce qui n'a pas permis à cinq d'entre eux de franchir le cap de la petite enfance.



Réactions à cet article

Réaction n°1 

par nicole le 24/03/2009 @ 09:41
A cette époque la consanguinité n'était pas connue, de plus les médecins portait plutôt au tombeau qu'à la guérison pour le plus grand malheur de tous


Vous êtes ici :   Accueil » 07.Louis-François duc d'Anjou, fils de Louis XIV