Histoire et Secrets - découvrir l'histoire de France et du monde - Margaret Windsor, la princesse incomprise
Histoire de France
Histoire du monde
Recherche
 
Fermer
Newsletter
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
245 Abonnés
Contactez l'auteur
Visites

 2762225 visiteurs

 11 visiteurs en ligne

Née le 21 août 1930,  la princesse Margaret Rose est la seconde fille d’Elisabeth Bowes-Lyon et d’Albert Windsor, duc d’York. Ce dernier est le deuxième fils du roi George V. En 1936, le grand-père de Margaret décède et son oncle monte sur le trône sous le nom d’Edouard VIII. Cependant, ce dernier abdique la même année pour pouvoir épouser Wallis Simpson, une femme divorcée. Le père de Margaret devient le roi George VI et la petite princesse est deuxième dans la ligne de succession, derrière sa sœur aînée Elisabeth (née en 1926). Au cours de son enfance, Margaret supporte mal d’être la cadette et lorsqu’on lui fait des remarques, la petite princesse répond « Je suis l’héritière présomptive de l’héritière présomptive ! ». Margaret est une fillette espiègle, moins sérieuse que sa sœur et devient la préférée de leur père. Elevée avec son aînée par des précepteurs, Margaret se révèle plus intellectuelle qu'Elisabeth. Elle se passionne pour l’art, chante et joue du piano avec grâce. Durant la Seconde Guerre Mondiale, Margaret reste au château de Windsor avec sa famille malgré les bombardements. Au début des années 50, la princesse, d’une grande beauté, se met à jouer avec la mode et devient une référence pour de nombreuses anglaises. Contrairement à sa sœur Elisabeth qui, en héritière du trône, doit s’acquitter de certaines prérogatives officielles, Margaret demeure libre et entreprend de voyager à travers l’Europe. Cependant, ses parents cherchent à la marier et George VI affirme, pour souligner la beauté de sa fille, que « Margaret ferait sortir la perle de l’huitre ». On évoque quelques prétendants mais le roi ne verra pas sa fille cadette se marier : George VI décède le 6 février 1952 à l’âge de 56 ans. Secrètement, Margaret s’est éprise du capitaine Peter Townsend, qui s’est illustré durant la guerre dans la Royal Air Force. Il a également été l’écuyer du roi George VI et l’intendant de la reine. Peter Townsend côtoie donc la famille royale de très près. Cependant, malgré ses mérites, il est divorcé et père de deux enfants. C’est pourquoi la liaison entre lui et la princesse Margaret, qui début au printemps 1953, reste tout d’abord secrète. Lorsque les soupçons commencent à circuler, la reine Elisabeth II craint qu’un nouveau scandale matrimonial (après celui d’Edouard VIII) ne vienne entacher la monarchie. L’opinion publique se range du côté de Margaret mais celle-ci, consciente de ses devoirs, annonce en octobre 1955 qu’elle met fin à sa liaison avec Peter Townsend et déclare : « J’ai pris ma décision entièrement seule ».
 
princess_margaret.jpg
La princesse Margaret à l'âge de 21 ans
 
Très populaire, Margaret a des fréquentations qui ne sont généralement pas celles des membres de la famille royale. Elle s’éprend d’un roturier, un photographe nommé Anthony Armstrong-Jones. La reine Elisabeth II consent à cette union qui est célébrée le 6 mai 1960. A cette occasion, Anthony est anobli et titré comte de Snowdon ainsi que vicomte de Linley. De nombreux artistes et chanteurs assistent à ce mariage, chose assez inhabituelle dans la famille royale. De son époux, Margaret aura deux enfants : David Albert Charles (né en 1961) et Sarah Frances Elisabeth (née en 1664). Soucieuse du bien être de ses enfants, Margaret les élève à l’abri des médias. Pourtant, dès 1969, le couple de la princesse bat de l’aile : en effet, appartenant à deux mondes très différents, les deux époux ne parviennent pas à concilier leur vie. De 1973 à 1976, la princesse a une liaison avec un certain Roderic Victor Llewellyn. Elle divorce du comte de Snowdon en mai 1978. L’échec de son mariage plonge Margaret dans le tabac et l’alcool. Ces excès ne lui fond pas oublier qu’elle appartient à la famille royale et Margaret occupe toujours des appartements à Kensington. Elle aime également se retirer régulièrement sur l’île Moustique à partir des années 80. En 1985, Margaret doit être opérée d’une tumeur au poumon gauche. Elle s’en remet et réduit sa consommation de tabac. La princesse est ensuite victime de deux attaques cérébrales et s’éteint à l’hôpital Roi Edouard VII de Londres le 9 février 2002, à l’âge de 71 ans. Selon ses dernières volontés, Margaret est incinérée.


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Vous êtes ici :   Accueil » Margaret Windsor, la princesse incomprise