Histoire et Secrets - découvrir l'histoire de France et du monde - 07. Aphrodite-Lucie Auguste
Histoire de France
 ↑  
Histoire du monde
Recherche
 
Fermer
Newsletter
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
245 Abonnés
Contactez l'auteur
Visites

 2762168 visiteurs

 16 visiteurs en ligne

Sœur cadette d’Agnès Lucie Auguste, Aphrodite Lucie naît le 8 mars 1763 à Versailles. Comme son aînée, elle est baptisée comme étant la fille de Lucie Citoyenne et de l'officier Louis Auguste. Il semble bien que sa mère, Lucie Madeleine d’Estaing, fut, tout comme Marguerite Hainault, une petite maîtresse "intermittente" du souverain. En effet,  Louis XV met ses deux maîtresses enceinte une année sur deux chacune, durant quatre ans. Durant la grossesse de l'une, il batifole avec l'autre...jusqu'à ce qu'elle tombe enceinte à son tour. Entre-temps, la première a accouchée et est nouveau disponible....Se suivent ainsi Agnès Louise de Montreuil (1760), Agnès Louise Auguste (1761), Anne Louise de La Réale (1762) et Aphrodite Lucie (1763).  
 

Lucie Madeleine d'Estaing, petite maîtresse de Louis XV
 

Elevée avec sa sœur aînée au couvent de Chaillot, Aphrodite Lucie reçoit des lettres de noblesse de la part de Louis XVI en 1774, ainsi qu’une rente annuelle de 24.300 livres. Elle est ainsi reconnue comme étant  "issue de la plus ancienne noblesse de France".  Le 8 décembre 1784, elle épouse Jules Louis-Philippe de Boysseulh, capitaine au régiment de Rois-Dragons. Ce dernier n'est autre que le fils du nouvel époux de sa mère, François de Boysseulh (né de sa première femme, Marie Catherine d'Amblard).  Jules est également le cousin de Charles de Boysseulh (époux de la soeur aîné d'Aphrodite Lucie) . Lucie Madeleine et ses deux filles ont ainsi épousé trois hommes d'une même famille.  

De son époux, Aphrodite Lucie n'aura qu'une fille, Virginie (1788-1854). Arrêté sous la Révolution, Jules de Boysseulh meurt le 6 décembre 1792 à la prison d’arrêt de Langres.  Aphrodite-Lucie  décède le 22 février 1819, à l’âge de 55 ans, à Artonne, dans le Puy-de-Dôme. Sa fille unique, Virginie, a toujours des descendants. 

pour en savoir plus : "Les bâtards de Louis XV et leur descendance" de Joseph Valynseele et Christophe Brun



Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Vous êtes ici :   Accueil » 07. Aphrodite-Lucie Auguste