Histoire et Secrets - découvrir l'histoire de France et du monde - 2nd Guerre Mondiale
Histoire de France
 ↑  
Histoire du monde
Partenaires

Historia.png

banniere2.jpg

Recherche
 
Fermer
Newsletter
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Captcha reload
Recopier le code :
187 Abonnés
Contactez l'auteur
Visites

 486203 visiteurs

 94 visiteurs en ligne

Article rédigé par Albert Lasserre

Avant-propos:
 
Pendant plus de six ans, le courrier attendu par les uns, appréhendé par les autres a été distribué par centaines de millions de documents sur le front, dans les géôles, les camps et les foyers   Au début des hostilités, dans sa "carrée", le soldat écrivait pour savoir si sa chatte avait eu ses petits ou si le raisin avait mûri depuis son départ. Puis il commença à s'ennuyer loin de sa fiancée, de ses parents ou de ses copains. Il leur écrivait tous les jours car il avait soif d'attention, de tendresse et d'amour. Ensuite les choses se corsèrent : il ecrivit pour demander des colis car il commençait à avoir faim. Chaque jour, il attendait des nouvelles qui se faisaient de plus en plus rares. Les jours passèrent, il monta au front et voulut l'écrire pour le dire ; mais là, il se sentit frusté ; on lui interdit d'en parler. Plus tard, ce fut la "débacle"et il se retrouva derrière les barbelés. Sa famille reçut un avis de capture. Il n'obtint presque plus de nouvelles car elles lui étaient comptées. Puis ce fut le drame car il n'eut plus la liberté d'écrire tous les jours à sa fiancée. Il ne put s'exprimer lorsqu'il avait le cafard et ce manège dura jusqu'à la délivrance, 4 ou 5 ans plus tard.    L'interné eut encore moins de chance car on lui imposa très souvent le papier à lettres du camp et "Dame censure" épia tous ses mots. Il n'eut plus le droit de faire part de ses souffrances, ses heurts avec ses géôliers, etc...

Quant au déporté, ce fut encore pire. Il avait le droit d'écrire des banalités mais parfois ses lettres ne parvinrent jamais. Attendre la mort sans recevoir de courrier, c'était déjà la fin....
Périodiquement, documents  à l'appui  je reviendrai sur tous ces sujets qui ont jalonné cette période douloureuse.
  

En hommage à tous nos aînés qui ont participé à son sauvetage, j'entame aujourd'hui mon devoir de mémoire (loin d'être exhaustif) alors qu'il y a 70 ans débutait ce drame qui  a bien failli voir notre patrie rayée de la carte. 
Vous trouverez dans mon évocation une connotation philatélique, le courrier postal de 39/45 restant l’un des précieux témoins de l’époque. La rédaction de mon blog me donne aussi l’occasion de célébrer 40 ans après, mon adhésion aux Postiers Philatélistes en 1968 (aujourd’hui PHILAPOSTEL www.philapostel.com )


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Vous êtes ici :   Accueil » 2nd Guerre Mondiale