Mythologie Grecque

Les dieux de la Terre

Les dieux terriens – appelés aussi « dieux Chthoniens » –  sont ceux qui vivent sur terre. Ainsi, Zeus est le père de Dionysos, que lui a donné une mortelle, la princesse Sémélé. Folle de colère face à l’infidélité de Zeus, son épouse, Héra, tue la pauvre Sémélé. Pour sauver la vie de son fils, Zeus cache Dionysos en Orient où il y grandit, entouré de Ménades (« les folles de Dionysos »). Dionysos est un dieu qui souffre de la perte de sa mère : il invente le vin pour oublier sa tristesse. Le fils de Zeus ressuscite après avoir été tué par Héra : dès lors, le héros meurt, puis renaît périodiquement.  Dionysos fait ainsi parti des divinités mais n’accède pas à l’Olympe. C’est un dieu aimé par les femmes, les pauvres et les esclaves. Il fait figure de Dieu sympathique (malheureux).

"L'enlèvement de Perséphone" par Nicolas Mignard (1651)
« L’enlèvement de Perséphone » par Nicolas Mignard (1651)

Déméter est une sœur de Zeus mais elle vit sur Terre, en divinité de la terre cultivée et déesse du blé. Lorsqu’elle faisait partie des déesse du ciel, elle tombe enceinte de Zeus et met au monde Korè. Hadès est alors séduit par la jeune femme et l’enlève, pour la conduire dans les enfers. Korè devient alors Perséphone qui pousse des cris de souffrance ») C’est à cet instant que Déméter cesse de vivre sur l’Olympe et devient la déesse de la terre, pour se rapprocher de sa fille, qu’elle partage avec Hadès : à chaque printemps, Perséphone renaît du royaume des morts, et vient vivre sur Terre avec sa mère . A chaque automne, elle meurt et repart sous terre, rejoindre Hadès aux enfers. C’est de là que vient le cycle des saisons.

Partager sur :

FacebookTwitterGoogleEmail this pagePrint this page


Publicités

Laisser un commentaire