Les enfants naturels de Louis XV

03. Agnès-Louise de Montreuil

La naissance d’Agnès-Louise de Montreuil est attribuée à Louis XV par de nombreux historiens. Née et baptisée le 20 mai 1760 dans le 6e arrondissement de Paris, Agnès-Louise est officiellement la fille de Marguerite Catherine Haynault et d’un officier de cavalerie, un certain Louis de Montreuil. Sous cette identité se cache en réalité le roi de France. Quant à Marguerite Haynault, elle est l’une de ses petites maîtresses. L’enfant est élevée  à Paris, au couvent de la Présentation et, comme Agathe-Louise de Saint-Antoine de Saint-André (fille de Louis XV et de Marie-Louise O’ Murphy), elle reçoit des lettres de reconnaissance de noblesse. Celles-ci lui sont accordées en août 1774 par Louis XVI, probablement au courant de l’existence des enfants naturels de son grand-père. Ces mêmes lettres sont également accordées par le roi à trois autres jeunes filles et deux jeunes garçons. Ainsi, nous avons la certitude que Louis XV fut le père d’au moins huit enfants naturels. Pour chacun d’eux, le Bien-Aimé avait constitué un capital de 223.000 livres, leur assurant ainsi un revenu annuel de 24.300 livres. 

Marguerite Catherine Haynault, par Alexander Roslin (XVIIIe siècle)
Marguerite Catherine Haynault, par Alexander Roslin (XVIIIe siècle)

Le 9 décembre 1778, à Chaillot, Agnès-Louise épouse le fils de marquis de Montmelas, Gaspard d’Arod de Montmelas (né en 1747), Capitaine de cavalerie au Régiment d’Artois. Ce dernier n’est autre que le frère cadet de Blaise d’Arod de Montmelas, qui a convolé en 1766 avec la mère d’ Agnès-Louise ! De l’union de Gaspard et d’Agnès-Louise, naissent quatre enfants :

–  Louis Victor (1779-1824) sans alliance
– Louis César Gaspard (1781-1810), qui épouse en 1807 Madeleine Mertreau de Chatelard (dont postérité)
– Un fils (né et mort en 1782)
–  Marie Sidonie (1787-1862), qui épouse en 1810 Louis Auguste de Carnazet (dont postérité)

Veuve en 1815, Agnès-Louise décède le 2 septembre 1837 sur les terres de son époux, à Montmelas. Elle y est enterrée, auprès de son mari et de ses fils, dans la chapelle de la famille d’Arod. 

Pour en savoir plus : « Les bâtards de Louis XV et leur descendance » de Joseph Valynseele et Christophe Brun

 

Batards_louis_XV.bmp

Partager sur :

FacebookTwitterGoogleEmail this pagePrint this page


Publicités