Reines de Jadis

Sainte Bathilde : une esclave qui devint reine

Née vers 626, Bathilde est la fille de Sisoigne, prince d’Ascainie et seigneur de Saxe. Elle n’est encore qu’une enfant lorsqu’elle est capturée par des corsaires anglais, au service d’un roi anglo-saxon que son père a attaqué. Bathilde est réduite à l’esclavage et vendue à un certain Erchinoalde en 642. Ce dernier est le maire du palais du roi de Neustrie,  le jeune Clovis II. De retour en Gaule, Erchinoalde met Bathilde au service de son épouse. Lorsque celle-ci meurt, le maire du palais envisage de se remarier avec Bathilde, qui est d’un caractère doux et aimable. La jeune femme n’a aucune envie de devenir l’épouse de son maître et s’en va se plaindre au jeune Clovis II, alors âgé de 14 ans. Tout en écoutant les supplications de Bathilde, le roi est séduit par sa beauté et sa douceur. Il décide donc de l’affranchir et de l’épouser lui-même. L’union a lieu en 649. Si certains seigneurs du royaume sont choqués de voir Clovis II épouser une esclave plus âgée que lui (Clovis II est né vers 635), l’Eglise accepte le choix du roi à une époque où elle se désole de voir des grands seigneurs tromper une épouse légitime qu’on leur a imposée. Dans le cas de Clovis II, le roi de Neustrie a pris pour reine la femme qu’il souhaitait. Bathilde donnera trois fils à son époux qui deviendront tous rois, à une époque où les terres sont divisées selon le nombre d’héritiers mâles :

  • Clotaire III (652-673), roi de Neustrie et de Bourgogne
  • Childéric II (653-675), roi d’Austrasie et des Francs
  • Thierry III (654-691), roi de Neustrie et de Bourgogne puis roi des Francs
gravure de Clovis II présentant Bathilde comme son épouse (1866)
gravure de Clovis II présentant Bathilde comme son épouse (1866)

Clovis II meurt  le 31 octobre 657 vers l’âge de 22 ans. Bathilde devient régente au nom de ses jeunes fils. Elle va alors tenter de réunifier le royaume autour de son aîné, Clotaire III, au détriment des deux autres. Le peuple aime énormément Bathilde pour sa simplicité et sa droiture. Durant sa régence, la reine abolit la coutume qui permet aux seigneurs d’avoir des esclaves et interdit la vente des enfants. Sans doute Bathilde a-t-elle été traumatisée par son expérience personnelle. La reine s’intéresse beaucoup au développement des abbayes et fonde celles de Corbie et de Chelles, ainsi que plusieurs hôpitaux. En 659, le maire du palais Erchinoalde meurt et est remplacé par Ebroïn. Ce dernier est un homme puissant, avide et brutal. Il commence par charger d’impôts le peuple et exige la montée sur le trône du second fils de Bathilde, Childéric. Clotaire III  parvient à conserver la Neustrie tandis Childéric II obtient l’Austrasie. Bathilde voit le royaume se diviser, à son grand regret. N’acceptant pas de couvrir les crimes que le maire du palais et les grands seigneurs commettent en son nom, la reine est contrainte de se retirer à l’abbaye de Chelles, en 664. Elle y décède le 30 janvier 680. Le pape Nicolas Ier la canonise deux siècles plus tard et la petite esclave qui épousa un roi devient Sainte Bathilde pour la postérité. 


Leave a Reply