L'Histoire portée à l'écran

La Putain du Roi

Film franco-britannico-italo-autrichien d’Axel Corty, sorti en 1990
Avec Valeria Golino et Thimothy Dalton

Histoire : Jeanne de Luynes, fille cadette du duc de Luynes, voit ses sœurs aînées partir pour le couvent, faute de dot pour les marier. Mais Jeanne, d’une grande beauté, séduit le jeune comte de Verrüe, qui l’épouse bien que le duc de Lynues soit ruiné. Jeanne quitte alors la France pour la cour de Turin, où son mari est chambellan du roi du Piémont Victor-Amédée II de Savoie. Devant l’assurance, l’indépendance et la beauté qu’affiche la jeune femme, le roi tombe fou amoureux d’elle et décide d’en faire sa maîtresse. Mais Jeanne, éprise de son époux, résiste au roi. Celui-ci envoie alors le comte de Verrüe en mission en Espagne pour mieux séduire son épouse. Jeanne découvre alors qu’autour d’elle, tout le monde l’encourage a céder aux avances du roi, des prêtres à la reine en passant par sa belle-famille qui espère tirer profit de la situation. Lorsque le comte de Verrüe rentre d’Espagne, Jeanne comprend que son époux, par obéissance et par lâcheté, consent lui-aussi à ce qu’elle devienne la maîtresse du roi. Désemparée, Jeanne décide de céder au monarque mais va, par vengeance, retourner la situation à son avantage : elle fera souffrir son amant qu’elle n’aime pas, faire bannir sa belle-famille du royaume et ordonner que son époux continue à travailler à la cour, afin qu’il soit témoin de la passion que le roi éprouve pour elle. Un drame amoureux commence…

Timothy Dalton ( Victor-Amédée II de Savoie) et Valeria Golino (Jeanne de Luynes)

Faits historiques : On assiste au conflit, puis à la guerre, entre la France et le Piémont, qui se termine avec la paix de Turin (1696) ainsi qu’à l’abdication de Victor-Amédée II en faveur de son fils en 1730.Le film nous renseigne également sur la place que Jeanne de Luynes a pu prendre dans les décisions politiques.

Mon avis : 4/5. Un film magnifique qui met en scène un amour à sens unique : Jeanne donne son corps au roi mais non son cœur. S’en suit des scènes où le monarque, frustré, bat sa maîtresse alors qu’il est fou d’elle. A cause de cet amour, le roi délaisse les affaires du royaume et ses sujets, qui finissent par haïr la “putain française”. Il faudra plusieurs drames pour que Jeanne comprenne finalement, mais trop tard, combien elle aime le roi.

Leave a Reply