Favorites Royales

Les petites maîtresses de Louis XI

Celui qui est soupçonné d’avoir fait assassiner Agnès Sorel, favorite de son père le roi Charles VII, ne prend pas de favorites officielles.  Marié à Charlotte de Savoie en 1451, on ne connaît pas à Louis XI de maîtresses après son union. En revanche, sa première femme, la jeune et timide Marguerite d’Ecosse, dût subir jusqu’à sa mort, en 1445, les infidélités d’un époux qui la méprisait.

La première maîtresse connue du futur Louis XI se prénomme Phélise Regnard (vers 1424-1474), fille d’Aymar Reynard, seigneur de Saint Didier, et veuve d’un écuyer, Jean Pic, depuis 1452. Elle donne à celui qui est encore le dauphin de France au moins deux filles qui seront légitimées : Guyette (vers 1445-1502) et Jeanne (vers 1447-1519). Dépouillée de sa châtellenie de Beaumont en 1456, Phélise Regnard retrouve son bien grâce à l’appui de Louis XI. Elle décède probablement en 1474.

portait présumé de Phélise Regnard, par Paolo Uccello (1450)
portait présumé de Phélise Regnard, par Paolo Uccello (1450)

Après sa liaison avec Phélise Regnard, Louis tombe  très amoureux de Marguerite de Sassenage (vers 1423-1471), fille du baron Henri de Sassenge et d’Antoinette de Saluces. Comme celle qui l’a précédée, Marguerite est veuve d’Amblard de Beaumont. Elle reste la grande passion de Louis durant deux ans et lui donne au moins une fille, Isabeau de Valois, qui fut légitimée.

Louis XI prétendit être le père d’une certaine Marie de Valois (1449-1469), qu’il légitime en 1467. Selon les sources, elle serait la fille de Phélise Regnard ou de Marguerite de Sassenage.

Partager sur :

FacebookTwitterGoogleEmail this pagePrint this page


Publicités