Favorites Royales

Odette de Champdivers, favorite de Charles VI

Odette naît vers 1390, à Champdivers, dans le Jura. Elle est la fille de Jeanne de Cicon et de Jean de Champdivers, descendant d’une famille d’ancienne chevalerie et maître d’écurie du duc de Bourgogne, Jean sans Peur.  On dit la demoiselle d’une grande beauté, “gracieuse et charmante”. Odette est remarquée par le frère cadet du roi Charles VI, Louis duc d’Orléans. C’est vraisemblablement lui qui l’introduit à la cour en 1405. Odette devient alors “l’infirmière particulière du roi”,  au grand soulagement de la reine Isabeau de Bavière qui doit parfois subir des violences conjugales, ayant pour origine la folie de son époux. Il semble qu’Odette devient très vite la maîtresse du roi puisque qu’en 1407, elle donne une fille à Charles VI,  Marguerite de Valois (morte en 1458).  Bientôt, celle que toute la cour voit comme la  “concubine” du roi reçoit le surnom de  “Petite Reine”.

Odette réconfortant Charles VI (gravure, 1875)
Odette réconfortant Charles VI (gravure, 1875)

Lors des crises de folie de Charles VI, elle est la seule personne que le roi admet auprès de lui et elle parvient à le raisonner par sa douceur. Certains avancent que la Petite Reine aurait mis au goût du jour les jeux de cartes pour distraire Charles VI.  Pour son dévouement envers le roi, Odette est récompensée par de grosses sommes d’argents,  versées par la famille royale. Elle reçoit également deux manoirs situés à Créteil et à Bagnolet. Lorsque Charles VI meurt le 21 octobre 1422, sa maîtresse est à ses côtés. La reine Isabeau a tellement été méprisée et humiliée par son époux qu’elle n’assistera pas aux funérailles. Après la mort du roi, Odette retourne dans sa famille. Elle soutient le fils  de son amant, Charles VII, lorsque certains mettent en doute  sa légitimité. Odette meurt obscurément en 1424. Sa fille, Marguerite, sera reçue pour la première fois à la cour en 1425 et c’est Charles VII qui se charge de la légitimer en 1428. 

Partager sur :

FacebookTwitterGoogleEmail this pagePrint this page


Publicités