L'Histoire à travers les Romans

Monsieur mon Amour

Roman historique d’Alexandra de Broca, paru en 2014

L’Histoire : Séparée de la famille royale après la prise des Tuileries, Marie-Thérèse de Savoie-Carignan, princesse de Lamballe, est incarcérée à la prison de la Force. Elle a peur, elle sent la mort s’approcher. Pour se donner du courage, la princesse entretient l’espoir que l’homme qu’elle n’a jamais cessé d’aimer en secret va venir la délivrer. Cet homme, c’est Philippe d’Orléans, le cousin de Louis XVI, qui soutient la Révolution et qui est devenu Philippe-Egalité. Tous les jours, Marie-Thérèse va lui écrire, lui avouant son amour, et dévoilant ses secrets les plus intimes…

Personnage principal : Marie-Thérèse de Savoie-Carignan est une cousine éloignée de Louis XVI et de Marie-Antoinette. Amie de celle-ci, elle occupe la charge de surintendante de la maison de la reine. Moquée en raison de sa santé fragile, la princesse de Lamballe révèle sa force intérieure au cours de la Révolution Française, en refusant de quitter la famille royale, au péril de sa vie.

Faits historique : Le lecteur suit la captivité de la princesse de Lamballe, durant ses quinze jours de détention à la prison de la Force. A travers ses lettres fictives au duc d’Orléans, nous découvrons également la vie de l’amie de la reine, depuis son mariage malheureux avec un arrière petit-fils de Louis XIV, jusqu’à son arrestation, en passant par les fastes de Versailles et les cabales de la cour, au sein de laquelle les courtisans sont obsédés par leurs privilèges.

Mon avis : 5/5. Un roman bouleversant dans lequel une femme se met à nue, n’ayant plus rien à perdre. L’auteure met en scène une princesse résignée et courageuse, qui se livre à celui qu’elle nomme “Monsieur mon Amour”, avec le mince espoir qu’il sera son sauveur à défaut d’avoir été son amant. Au milieu des lettres de la princesse de Lamballe, le lecteur vit la période révolutionnaire non pas à travers le peuple, mais par le biais de la noblesse, laquelle ne comprend pas le changement brutal qui intervient en 1789. Au fil des pages, on s’attache à l’héroïne et on se prend à espérer que sa destinée changera, grâce à une intervention de “Monsieur mon Amour”.