L'Histoire à travers les Romans

D’or et de sang : la malédiction des Valois

Roman historique de Catherine Hermary-Vieille, paru en 2016

L’Histoire : En 1560, le jeune roi de France François II se meurt. Sans descendance, la couronne va passer à son frère, Charles, qui n’est âgé que de 10 ans. Catherine de Médicis, va prendre les rennes du pouvoir au nom de son enfant… elle ne les lâchera plus. Trois de ses fils vont régner sur la France et pas un ne semble capable d’assumer le poids de la couronne : malade, dépressif ou débauché, les derniers rois Valois ont besoin de cette femme ambitieuse à leurs côtés pour éviter de faire tomber la France dans le chaos des guerres de religion. Leur sœur Marguerite est censée être la garante de la paix entre catholique et protestant, depuis son mariage avec Henri de Navarre. Mais la jeune femme indomptable mène bientôt une vie dissolue, refusant d’être un pion sur l’échiquier de ses frères…

Personnage principal : Marguerite de Valois domine le roman. Sœur des derniers rois de la dynastie instaurée par François Ier, elle est surnommée « la perle des Valois » en raison de sa grande beauté. Son tempérament rebelle, ses nombreux amants et son besoin de liberté la brouilleront avec sa famille. Sacrifiée à la raison d’Etat, Marguerite est contrainte d’épouser son cousin, le roi de Navarre, qui devient l’héritier d’Henri III, celui-ci n’ayant pas eu d’enfant. Emprisonnée par son frère à cause de ses scandales amoureux, Marguerite assistera, de loin, à la disparition de tous les siens.

Faits historiques : A travers cette fresque historique, le lecteur suit les règnes de François II, Charles IX et d’Henri III. Ceux-ci sont ponctués par de nombreuses crises religieuses et des atrocités commises envers le peuple, à l’exemple du massacre de la Saint-Barthélemy. L’autorité royale sera mise à mal par Henri III, lequel s’entoure de « mignons » pour qui il dépense sans compter tandis que son peuple vit dans la misère. Pour les français, le roi est abandonné par Dieu, n’est plus « sacré ». Dès lors, les complots pour le renverser se multiplient, jusqu’à ce que le bras du moine Clément mette fin à la dynastie des Valois, en 1589.

Mon avis : 5/5. Un roman passionnant qui plonge le lecteur dans les fastes et les horreurs de la cour de France, où les espions sont partout. Complots, scandales, assassinats et trahisons familiales rythment l’histoire véridique des derniers Valois. Tous disparaissent dans la fleur de l’âge, sans avoir eu de fils, comme si une terrible malédiction avait frappé les enfants de Catherine de Médicis. Marguerite sera la survivante de cette famille, au sein de laquelle les membres n’auront eu de cesse de s’entre-déchirer.

Visited 4 times, 1 visit(s) today