Historia

Le roi Arthur : une légende millénaire

Depuis le Moyen Age, la légende du roi Arthur, de son royaume de Camelot et des chevaliers de la table ronde traverse le temps, fascinant génération après génération. A l’occasion de la sortie prochaine du film d’Alexandre Astier, Kaamelott, le magasine Historia vous propose de partir à la découverte des personnages rattachés à ce mythe, qui côtoient des créatures et des lieux magiques, tout en véhiculant des valeurs fortes, qui inspirent et parlent aux hommes de toutes époques : les prouesses chevaleresques, l’amour courtois, l’honneur, la fidélité, auxquelles s’opposent la tentation, l’ambition et la trahison…

Chacun peut s’identifier au roi Arthur, un homme plein d’idéaux qui va créer un monde utopique, dans l’égalité et le partage, réunissant les chevaliers autour d’une table ronde où personne n’est plus important que son voisin. Ainsi, même les hommes issus d’un milieu modeste peuvent s’y asseoir : de quoi donner de l’espoir à une jeunesse, de plus en plus fascinée par un Moyen Age enjolivé, où la fantasy se mêle à l’Histoire avec le recours à la magie ou l’apparition de dragons. Au delà des enfants, de nombreux hommes qui ont marqué l’Histoire se sont identifiés au roi Arthur, pour asseoir davantage leur légitimité à détenir le pouvoir : au XVe siècle, le roi Henry VII Tudor, qui renverse la dynastie des York, prétend descendre de ce roi mythique et prénomme symboliquement son fils  aîné Arthur. Au XXe siècle, Jackie Kennedy compare son défunt mari à ce roi, pour les idéaux qu’il défendait dans l’Amérique des années 1960.

Mais le roi Arthur a-t-il existé ? Et si oui, quand a-t-il vécu ? Un certain Arthur, chef des Bretons, aurait remporté une victoire sur les Saxons en 516, soit au tout début de la période médiévale, l’Antiquité se terminant avec la chute de l’empire romain, en 476. Cependant, aucune source de l’époque ne fait mention de ce personnage, qui apparaît dans les écrits à partir de la fin du IXe siècle. Arthur a-t-il était inventé par les moines ? Au fil du temps, Arthur va passer du statut de chef de guerre à celui de roi des Bretons. Le héros légendaire est né ! Les clercs s’emparent alors du personnage, afin d’en faire un modèle à suivre : un roi pieux et chrétien qui défend des valeurs telles que le courage, le sens de l’honneur… mais aussi la piété et le respect de l’Église ! L’Angleterre semble alors avoir grand besoin de se raccrocher à un personnage hors du commun, pour se relever de la guerre civile dite des Deux-Roses et de sa défaite face à la France dans la guerre de Cent de Ans.

Au cours du Moyen Age, on voit ainsi des cours princières rejouer la scène d’Arthur et de ses chevaliers se réunissant autour d’une table ronde. Le mythe arthurien influence l’ensemble des classes sociales, et de nombreux enfants sont prénommés Lancelot ou Tristan, qu’ils soient simples paysans ou fils de roi, à l’exemple du comte de Nevers, fils de Saint-Louis. Le personnage de Lancelot incarne l’amour courtois : il dédie sa vie à la reine Guenièvre, ne regardant aucune autre femme, et n’hésite pas à accomplir de nombreux exploits pour être à la hauteur de la dame de ses pensées. Mais Guenièvre est l’épouse d’Artur  et Lancelot est tiraillé entre son amour pour elle et son serment de fidélité envers son roi. Ainsi, l’équilibre du royaume idéal de Camelot est fragilisé par la liaison de Lancelot et Guenièvre.

Bientôt, les ambitions des chevaliers vont avoir raison des utopies d’Arthur. Jaloux, ses compagnons recherchent la gloire, sans réellement se soucier de gouverner le royaume. Le fait qu’Arthur n’ait pas d’enfant augmente la convoitise du trône, bien que le roi ait désigné son neveu Gauvain pour lui succéder. C’est là un sujet qui parle à l’ensemble des rois à travers l’Europe et au fil des siècles, l’absence d’un héritier mâle pouvant amener à une guerre pour le trône. La trahison de Lancelot, le meilleur ami d’Arthur, sonne la chute du royaume et la fin des personnages qui le composent. Les chevaliers s’interrogent :  Arthur est-il digne de la couronne de Camelot s’il n’a pas été capable de dominer son épouse, laquelle l’a trahi avec son plus fidèle compagnon ? La guerre qui oppose bientôt le roi et Lancelot fera disparaitre la plupart des chevaliers, qui finissent par s’entre-tuer. Seuls les amants maudits, par qui le malheur est arrivé, seront rescapés de ce massacre. Guenièvre s’enfermera dans un monastère pour y mourir ; Lancelot sera terrassé par le chagrin.  

La bataille où Arthur perd la vie en affrontant son demi-frère Mordred aurait eu lieu en 537, sans que l’on puisse affirmer s’il s’agit d’une légende ou non. Pourtant, au XIIe siècle, des moines auraient mis au jour la tombe du roi et de Guenièvre, à Glastonbury. Découvrez les mystères qui entourent cette découverte. Véritable sépulture ou fabrication destinée à servir les intérêts du pouvoir en place ? 

Que penser du savoir – et de la magie ? – des druides, à travers le personnage de Merlin, dont la disparition marque le début des ennuis pour Arthur ? Partez sur les traces de ceux qui ne sont pas évoqués par les sources médiévales, mais que l’on associe souvent aux mystères de la nature, à travers la célèbre foret de Brocéliande, véritable terre de légende, peuplée d’arbres magiques et d’eau miraculeuse. 

Personnage réel ou fictif, peut-être inspiré par un lointain chef de guerre qui marqua les esprits, le roi Arthur ne laisse personne indifférent. La légende dit qu’il reviendra un jour… voilà près d’un millénaire que les « fans » attendent son retour ! En attendant ce jour, le personnage d’Arthur nourrit les imaginations, et on le croise dans des films, romans ou encore dans un spectacle du Parc du Puy du fou ! 

mensuel N°888 / décembre 2020

Site Miroir : Story.histoire-et-secrets.com (CA)