Historia

Vikings : A l’assaut de la Grande-Bretagne (793-937)

A l’occasion de la sortie du nouveau jeu vidéo Assassin’s Creed, le magazine Historia consacre un numéro spécial aux vikings, afin de démêler légendes et réalité.

Les vikings viennent de Scandinavie et ont surtout sévi dans le nord de la Grande-Bretagne. Si ces guerriers, réputés impitoyables, avides de richesses et dotés d’une force surhumaine quittent leurs terres natales, c’est en raison de la violence qui y règne, aucun pouvoir central ne se dégageant des affrontements entre les différents chefs. Les désordres internes amènent certains hommes à s’embarquer pour de nouveaux horizons, quand d’autres y sont contraints pour éviter la vengeance d’un ennemi ou l’application d’une sentence.

Ainsi, des expéditions débutent dès le VIIIe siècle, avec des guerriers qualifiés de “païens”, que l’on considère parfois comme des pirates. Dès lors, les côtes britanniques vont être dévastées par des raids, souvent “éclair” – menés avec rapidité et un effet de surprise – qui vont traumatiser les populations et donner naissance à des légendes noires au sujet des vikings, notamment à cause des pillages des monastères et des églises.

Au fur et à mesure des attaques, les vikings s’enfoncent progressivement à l’intérieur des terres, attirés par les richesses des villes. Ils doivent alors abandonner leurs navires si reconnaissables – les langskips – pour pratiquer le combat terrestre. Découvrez les armes utilisées par les vikings, bien loin des fameux casques à ailes dont on les affuble depuis le XIXe siècle ! Etaient-ils vraiment des hommes brutaux qui massacraient sans distinction les populations ?  Marqués par les nombreux pillages, les religieux vont noircir l’image des vikings, dans les écrits qu’ils laissent à la postérité. S’il est vrai que les premières attaques de ces guerriers ont été d’une grande violence, dirigées vers des lieux sans défenses, tels que les monastères, les scandinaves ont vite compris que la capture d’êtres humains  pouvait se révéler très lucratif. Ainsi, certains prisonniers importants peuvent être échangés contre une rançon. Mais les vikings sont surtout connus pour leurs rapts, lors des raids, afin de proposer des esclaves en Orient.

En effet, les vikings font commerce de la “marchandise humaine”, en épargnant – et/ou en kidnappant – des individus lors des attaques, pour leur jeunesse, leur beauté ou leur force physique. Certains de ces prisonniers sont répartis, comme “prise de guerre” entre les guerriers, qu’il serviront désormais. Les autres sont vendus, comme en témoignent de nombreuses sources byzantines. Il n’est pas rare que de jeunes femmes blondes à la peau claire intègrent les harems en Orient… Découvrez comment certains esclaves parviennent à gagner leur liberté, ainsi que  l’hommage poignant, gravé dans la pierre, d’un esclave affranchi par son maître viking, au Xe siècle.

On a souvent évoqué la présence de femmes guerrières parmi les vikings, combattant comme les légendaires walkyries. Si certaines sources font effectivement mention de femmes “dotées du courage de l’homme dans un corps de vierge”, il est généralement admis que, si les épouses – ou concubines –  des vikings ont de grandes responsabilités au sein de la famille et dans la vie économique, rien ne permet d’affirmer qu’elles participent aux raids, aux côtés des hommes.  Le débat est relancé en 2017, lorsque le squelette d’une tombe contenant de nombreuses armes se révèle être celui d’une femme ! Menez l’enquête sur les us et coutumes des vikings lors des cérémonies funéraires, qui peuvent expliquer la présence de ces objets dans la sépulture d’une femme.

Au fil des siècles, les guerriers scandinaves ne mettent plus à feu et à sang les endroits qu’ils traversent : ils préfèrent les soumettre, afin de tirer profit de certaines places commerciales. Ainsi, de nombreux anglo-saxons versent des “tributs” importants pour acheter et/ou sauvegarder la paix. Peu à peu, les vikings se sédentarisent et se mêlent à la population locale, ce qui se débouche sur des mariages et sur la fondation de plusieurs petits royaumes. Au contact des chrétiens, les guerriers païens vont progressivement accepter le baptême et se convertir.

Suivez sur les traces de ces aventuriers, partis à la conquête de nouvelles terres avec leurs croyances, leurs techniques de combat et leur savoir-faire. Contraints de quitter la Scandinavie, les vikings ont dû s’adapter pour survivre, en utilisant leur force physique pour amasser des richesses et développer leur commerce… quitte, ensuite, à s’installer en Grande-Bretagne et à y fonder une famille.  Aujourd’hui encore, on parle d’une société “anglo-scandinave” pour évoquer l’Angleterre du Nord.

spécial N°56 novembre/décembre 2020