Historia

Le Chat : comment il a conquis le monde

Ce mois-ci, le magazine Historia vous raconte l’épopée du chat, à l’appui d’une étude réalisée par les chercheurs du CNRS : 

Historia_le_chat.jpg

Animal préféré des français en 2017, le chat n’a pourtant pas toujours été en odeur de sainteté. Dans l’Egypte Antique, le petit félin est vénéré comme un dieu. A l’inverse, les romains et les grecs se méfient de cet animaux rusé qu’ils qualifient de « mangeur d’oiseau ». Solitaire, mystérieux et impossible à domestiquer, le chat se rapproche progressivement des hommes à mesure qu’ils se sédentarisent. Parmi eux, l’animal trouve vite sa fonction : chasser les rongeurs et ainsi protéger les réserves de grains. D’abord toléré par l’homme, le félin parvient, petit à petit, à intégrer son foyer et en devenir un membre à part entière, comme en témoignent de nombreuses peintures. Très vite, le chat conquiert l’Europe en voyageant sur les navires, certaines compagnies d’assurances exigeant même sa présence à bord !  

Au Moyen Age, l’image protectrice du chat se dégrade : désormais « adopté » par l’homme, le félin circule librement dans la maison, profitant ainsi du feu et du lit de son maître…il est alors perçu comme paresseux, gourmand et hypocrite (affectueux avant son repas et dédaigneux ensuite). Il n’en faut pas davantage à l’Eglise pour voir dans le chat le compagnon du diable. Devenu « le messager du démon » le chat est persécuté, craint. Il faudra attendre la période de la Renaissance, et l’évolution des mentalités, pour que le chat soit de nouveau apprécié de l’homme. Ce regain d’intérêt pour le félin, on le doit à l’importation de chats persans ou syriens, recherchés pour leur beauté et leur rareté. Peu à peu, le chat acquiert une nouvelle fonction : celle de chat de « compagnie », bien loin de celle de son ancêtre, chasseur de rats. Avec cette nouvelle mode, ce sont de nouvelles races de chats qui sont créées dès le XIXe siècle.

A la fois familier est distingué, câlin mais indépendant, le chat fascine  par son comportement insolite et sa grâce naturelle. Il a su si bien s’intégrer parmi les hommes que l’on ne peut s’empêcher de se demander lequel des deux a apprivoisé l’autre…

Dans ce numéro d’Historia, revivez également le douloureux divorce de Napoléon Ier d’avec l’impératrice Joséphine. Avec le départ de « son oiseau des îles » c’est toute la vie de l’empereur des français qui bascule soudain…

Enfin, découvrez l’affaire des « faux Dimitri » qui secoue la Russie au tout début du XVIIe siècle, après la disparition d’Ivan le Terrible…

mensuel N°852 / décembre 2017

Article associé :

– Dimitri II : un imposteur devenu tsar 

Partager sur :

FacebookTwitterGoogleEmail this pagePrint this page


Publicités

Laisser un commentaire