Historia

Quand l’Indochine était française (1856-1956)

Le magazine Historia revient sur l’époque où l’Indochine était française : durant un siècle, la France marque sa présence en Extrême-Orient, entre le Siam et la Chine. Une page de notre Histoire qui reste assez méconnue : 

A l’inverse de l’Algérie, il ne s’agit pas là d’une colonie de « peuplement » mais bien d’une colonie d’exploitation, qui se révélera coûteuse à la France, autant sur le plan financier que sur le plan humain.

Tout commence sous le Second Empire : afin de contrer la position de l’Angleterre en Asie, le gouvernement de Napoléon III décide de s’implanter sur le continent asiatique, dans le but de commercer avec la Chine. Mais l’arrivée des français au Vietnam bouleverse la vie des populations locales, qui n’ont pas la même culture que les européens venus conquérir leurs terres. Entre eux et les français, c’est un choc des civilisations, qui amènera à des révoltes, des répressions et, finalement, à la guerre d’Indochine…

Lorsque les français se fixent en Extrême-Orient, ils développent vite toute une économie autour des plantations (riz, café, coton…). Les aménagements des infrastructures s’intensifient, transformant le paysage (voies ferrées…). Mais la présence française déplaît aux autochtones, qui sont rabaissés par la nouvelle élite coloniale. Certains d’entre eux participent pourtant à l’implantation de la France en Indochine, en aidant les colons dans les dernières phases de « pacification », motivés par l’espoir de goûter à la vie meilleure.

Après la Première Guerre Mondiale, les révoltes se multiplient et la jeune génération se retourne contre le système, profitant de la fragilité de la France après le conflit. Les populations soumises supportent de moins en moins les contraintes imposées par l’administration coloniale, ce qui entraîne des mouvements de rébellions et des répressions parfois sanglantes : les arrestations se multiplient, de même que les bagnes, où sont envoyés un grand nombre de prisonniers qui se sont insurgés contre le système en place. 

Découvrez les moments clefs, ainsi que les grandes figures ont joué un rôle dans la conquête de l’Indochine ou qui se sont dressées contre la présence des colonisateurs.

La France doit faire face à de nouvelles révoltes en 1945, lorsqu’un certain Hô Chi Minh proclame la naissance de la République démocratique du Vietnam… C’est le début de la guerre d’Indochine, qui se soldera par une défaite française : le conflit aura duré neuf années et fait de nombreuses victimes. Avec les accords de Genève, signés en juillet 1954, c’est l’Indochine française qui disparaît.

La France du général de Gaulle tente néanmoins de maintenir des échanges économiques avec l’Asie du Sud-Est. Le tourisme, qui s’était développé durant la période de colonisation (avec des stations balnéaires qui attiraient de par leur aspect exotique), prend de l’importance dans les années 1990 : l’Asie renoue avec l’Occident, multipliant les échanges économiques et touristiques. L’ex-Indochine attire les européens pour son architecture et les vestiges d’un temps passé. Découvrez ce que la culture asiatique a conservé de l’époque coloniale, et qui rappelle encore aujourd’hui l’Indochine française…

mensuel N°900 / décembre 2021

Site Miroir : Story.histoire-et-secrets.com (CA)