Historia

Débarquements : les chemins de la liberté (1942-1944)

Alors que la France commémore le 80e anniversaire du débarquement de Normandie, encré dans l’Histoire comme le jour J, ce « jour le plus long » n’aurait pas été aussi décisif sans les opérations militaires qui se sont déroulées au cours des trois années précédentes. Le magazine Historia remonte le temps pour vous dévoiler comment le débarquement du 6 juin 1944 a été rendu possible.

L’hypothèque d’un débarquement sur les plages européennes est envisagé dès février 1941 par les britanniques et les américains, à une époque ou les États-Unis se sont pas encore entrés dans le conflit, qui prend une dimension mondiale. Pour le président Roosevelt, il s’agit de battre l’Allemagne et l’Italie avant de s’occuper du Japon, trois pays qui se sont unis sous le nom du « pacte tripartite » en 1940. En effet, les relations entre les japonais et les américains ne cessent de se dégrader et Roosevelt est inquiet de cette nouvelle alliance. 

D’autres débarquements – notamment en Sicile et en Afrique du Nord – ont lieu dès l’année 1942. Que leur résultat ait été un succès ou un échec, ces actions ont grandement contribué au résultat de la journée du 6 juin 1944, car elle ont permis d’améliorer la stratégie des armées alliées. Si l’attaque de Pearl Harbor précipite l’entrée en guerre des États-Unis en décembre 1941, Roosevelt n’a pas renoncé au débarquement sur les côtes françaises, mis au point avec le gouvernement britannique. 

Plusieurs possibilités sont envisagées et deux projets de débarquement en France sont étudiés pour l’automne 1942 et le printemps 1943. Ces assauts se sont vus compromis, modifiés et/ou repoussés pour diverses raisons : manque de moyens humains, matériel insuffisant, plans découverts par l’ennemi…

Mais si le débarquement sur les plages de Normandie semble un temps mis entre parenthèses, les alliés tentent d’autres opérations. Mis au point par Churchill, le raid de Dieppe du 19 août 1942 tourne au désastre, entraînant de lourdes pertes. Si cette première tentative de débarquement semble être un échec, elle permet cependant de mettre en lumière les faiblesses et les failles des américains et des britanniques. Dès lors, ceux-ci n’ont de cesse de perfectionner leur stratégie et de développer leur réseau du renseignement et d’espionnage. Ainsi, grâce à une ingénieuse campagne de désinformation, les alliés parviennent à persuader l’ennemi allemand d’un débarquement imminent sur les côtés du Pas-de-Calais. Un leurre qui leur donne une chance supplémentaire de remporter la bataille sur les plages de Normandie…

Revivez les débarquements qui se sont enchaînés depuis l’été 1942 jusqu’à celui, décisif du 6 juin 1944, à travers des cartes, des reconstitutions et les témoignages de ceux qui ont vécu ces opérations militaires : des soldats qui participent activement aux combats, ou des civils dont le quotidien est soudain chamboulé… et qui se remettent à espérer dans l’enfer de la guerre. Ce numéro rend hommage aux 12 000 soldats qui ont perdu la vie le jour J, pour libérer notre pays.

mensuel N° 930 / juin 2024